Fermato il processo democratico.

Stampa

Conseil des lycées d'Algérie

CLA

Communiqué du CLA sur l'arrêt du processus démocratique en Egypte.

Le CLA suit avec préoccupation et amertume les évènements successifs que connait l’Egypte sœur, suite au coup d’Etat militaire marquant un épisode lamentable du mauvais feuilleton, dont les rôles et la mise en scène visaient à renverser le président élu suite à des élections démocratiques et transparentes, sans pareil dans toute l’histoire de l’Egypte, et à arrêter le processus démocratique transitoire et bondir sur la révolution, l’étouffer et s’en approprier les acquis.

Le limogeage du Président élu Mohamed Morsi, par le général en chef de l’armée Egyptienne et le gel de la constitution, votée et approuvée à 64% par le suffrage universel il y a seulement quelques mois, démontre la gravité de la situation.

Une contestation politique qui intervient un an tout juste après le lancement du processus démocratique et les diverses consultations populaires. Le recours de l’opposition politique à l’armée et l’approbation de ses méthodes sont inacceptables et mettent en péril les sacrifices de tout un peuple et de tout son effort vers un changement démocratique pacifique.

La démocratie est un long chemin sur lequel la majorité et l’opposition doivent contribuer sainement à travers des projets et une alternance de consultations populaires pour les seuls intérêts du Pays et du Peuple. Tout autre moyen, plus particulièrement, la participation aux renversements militaires, les arrestations et la limitation des libertés, notamment d’expression, constituent un danger majeur pour le pays et son avenir.

Affligée par ce bouleversement dangereux en Egypte, le CLA condamne fermement le coup d’état qui vient de s’y produire et espère que l’Egypte ne fasse pas marche arrière, à l’époque où la chasse à l’homme, les emprisonnements et les assassinats politiques étaient monnaie courante.

Le CLA appelle le peuple égyptien, tous les partis politiques et forces vives du pays à faire preuve de responsabilité face à cette épreuve et à éviter le pire des scénarios, à savoir une guerre civile et le retour de la dictature. Ainsi à recourir par voies démocratiques à la restauration de la volonté du peuple et à son choix des urnes, lors des élections présidentielles et constitutionnelles légitimes de 2012.

Le CLA appelle les responsables politiques et les hommes libres, victimes de ce coup d’état à se munir de patience, d’endurance et de sagesse.

Le CLA demande au gouvernement, aux partis politiques et aux représentations parlementaires algériens de mettre tout en œuvre pour que la liberté et la démocratie prévalent sur les intérêts personnels et militaires en Egypte.

Le CLA rappelle la légitimité du Président Mohamed Morsi. Ce dernier a été élu démocratiquement suite à de nombreuses années de dictature militaire. Aujourd’hui, ce qui inquiète le CLA, parmi l’élite et les citoyens ordinaires, c’est la manière dont, avec la puissance des média (société civile), l’armée est entrain de réaliser un Coup d’État avec la bénédiction des pays occidentaux.

Cette remise en cause du principe de la démocratie et cette tricherie autour inquiète .
L’inquiétude du CLA vient du non respect de la Démocratie, venant des USA et de l’Union Européenne, dans le cas qui touche l’Égypte en ce moment et surtout du – non dit- au soutien du coup d'état annoncé.

Le CLA s'oppose à toute forme de coup d'Etat contre un président élu démocratiquement partout dans le monde quelque soit sa mouvance.

Le CLA condamne  le coup d'Etat militaire en Egypte, et affirme que le développement est malheureux, c'est une violation flagrante de l'Acte constitutif , c'est un changement anticonstitutionnel de gouvernement.
Le CLA appelle les forces armées égyptiennes à laisser prospérer la culture démocratique.
Le CLA déclare que cette action militaire « est une troncature des aspirations du peuple égyptien de s'exprimer librement à travers les urnes».
Le coup d'Etat est malheureux, c'est une violation flagrante de l'Acte constitutif de l'Union africaine et de l'ONU, qui interdit tout changement anticonstitutionnel de gouvernement.
Ce développement constitue un sérieux revers des progrès remarquables dont l'Afrique et l'Egypte ont fait dans la promotion de la culture de gouvernance démocratique dans le continent.
Le CLA appelle à la restauration immédiate de l'ordre démocratique en Egypte. Le  CLA appelle également le peuple égyptien à exercer la plus grande retenue dans l'exercice pacifique de leurs revendications légitimes .

Le Bureau national du CLA